Guren

Assez proche de Words Worth, Guren (ou Red Lotus) est un hentai plus violent, il reprend bien les bases d’un hentai fantasy : femme chat (neko), chevalier, démon à langue fourchue et bite monstrueuse, elfe lesbienne et situations sexuelles en tout genre. Mais il rajoute aussi un peu plus d’horreur et de scènes plus explicite. Un seigneur des gomorrhes qui aurait pris une drogue en quelque sorte. Les dessins sont très bien réalisés et nous laisse entrer parfaitement dans l’histoire. A noter une scène magnifique entre un démon et une princesse qui jouit de plaisir lorsque ce dernier la pénètre de tout son sexe.

Cette série contient les épisodes suivants :

  • Guren 1

    Il ya des siècles, une armée de démons envahie le Japon, tuant tout sur son passage, et séquestrant les femmes-chats pour assouvir leurs pulsions sexuelles. Seul espoir pour la population, le jeune guerrier Lit Fo, ninja faisant parti d’un groupe nommé « Crimson Lotus », qui grâce à sa force et sa longue épée part au combat contre les monstres. Aider par deux amies, il tentera de comprendre d’où son ennemi tient sa force. Mais ce qu’il découvrira est plus horrible, les montrent violent les femmes en utilisant leurs longues et dures langues et d’autres parties de leurs anatomies…

  • Guren 2

    Lit Fo a été désigné pour défendre son pays contre les monstres violeurs de femmes. Pour l’aider dans sa tâche, il a à ses côtés Rekka une séduisante neko qui sait se servir de ses griffes. Lit Fo n’était pas pour une telle alliance, mais après quelques nuits passées avec elle, il doit admettre qu’elle se débrouille aussi bien au lit qu’au combat. Mais au court d’une bataille où le sang jaillissait de partout, Rekka se fait enlever par un des monstres. Lit Fo ferra tout pour la sauver, mais arrivera t-il à temps ? Avant que Rekka ne se fasse violer par une langue diabolique ? …

  • Guren 3

    Lit Fo a retrouvé la trace des monstres pervers, qui ont enlevé sa promise Rekka. Il pénètre tout doucement dans l’antre des bêtes, pour ne pas être repéré. Il découvre alors Rekka entre les griffes de l’un d’entre eux, sortant sa grosse langue visqueuse, prêt à violer la belle. Il prit en main sa longue épée et le combat commença. Quand il eu fini de terrasser tous les monstres, il libéra également toutes les femmes qui étaient retenues depuis des mois. Chacune voulait remercier Lit Fo en leur offrant leur corps, mais pour lui seule une femme comptait, son grand amour, Rekka…