Vices profondis 1 – Partie 1 : L’obsession

Durant tout le trajet, assise dans ce train, c’est comme si des mains invisibles caressaient et touchaient Yumi. Quel que soit l’endroit où elle se trouve, un sentiment d’empressement s’empare constamment d’elle. Et si elle se trouvait seule dans un endroit, elle sentait étrangement ces regards qui espionnaient chacun de ses mouvements, à chaque petite seconde de la journée. Qu’est-ce qui lui prend donc ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note *

12345

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>